États-Unis : Fire Island se prépare pour le déconfinement

Publié le

Une enquête de NBC démontre comment des plages du nord-est des États-Unis s'organisent et d'adaptent pour le déconfinement. Zoom sur Fire Island, une destination très prisée de la communauté gay et lesbienne.

Cherry Grove Fire Island
Cherry Grove à Fire Island - Dinker022089 / Commons
Article Prémium

NBC News a réalisé une enquête sur l'organisation des plages du nord-est américain pour le déconfinement. Fire Island, une île au sud de Long Island à New York, est une destination prisée – et mythique – de la communauté LGBT+ depuis les années 1920. Le hameau des Pines est historiquement plébiscité par les hommes gays, alors que Cherry Grove est préféré par les lesbiennes.

Fire Island sert d'échappatoire aux personnes LGBT+, qui peuvent s'assumer sans craindre de conséquences. Ben Rimalower, un habitué des Pines, témoigne à NBC que même dans les « quartiers les plus queer » de New York, où il vit, il est « mal à l'aise d'embrasser ou de tenir la main » d'un autre homme. En revanche, « sur Fire Island, je suis libre ».

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous