La discrimination envers les personnes LGBT+ reste élevée en Europe, selon une vaste étude

Publié le

L'Agence européenne des droits fondamentaux a publié une enquête sur la situation des personnes LGBT+. Les résultats ne sont pas encourageants : la peur, la violence et la discrimination restent élevées.

Union européenne LGBT
Des drapeaux à Bruxelles le 17 mai 2018 - Alexandros Michailidis / Shutterstock
Article Prémium

Les personnes LGBT+ en Europe sont aujourd'hui plus nombreuses à évoquer ouvertement leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre, mais la peur, la violence et la discrimination restent élevées, selon la plus large enquête jamais menée par l'Agence européenne des droits fondamentaux (FRA), publiée jeudi 14 mai.

Les personnes LGBT+ sont 43% à s'être sentis discriminés dans les douze mois ayant précédé le questionnaire, un chiffre en augmentation de six points par rapport à la dernière enquête effectuée en 2012. Pour les personnes trans, cette proportion monte même à 60%.

rapport UE trans discrimination

Le pourcentage par pays de personnes trans ayant subi des discriminations dans les 12 derniers mois - Capture d'écran / FRA

Les personnes trans et intersexes en Europe sont deux fois plus nombreuses que les autres groupes LGBT+ à faire état d'une agression dans l'année précédant l'enquête. La moitié d'entre elles déclarent avoir des difficultés à subvenir à leurs besoins.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous