Maroc : enquête sur des fuites de données visant la communauté LGBT+

Publié le

Selon la sûreté nationale, la police marocaine a ouvert une enquête préliminaire pour « incitation à la haine et à la discrimination » après des fuites de données privées visant la communauté LGBT+.

maroc drapeau lgbt
Le drapeau du Maroc et le rainbow flag - esfera / Shutterstock
Article Prémium

La police marocaine a ouvert une enquête préliminaire pour « incitation à la haine et à la discrimination » après des fuites de données privées visant la communauté LGBT+, a-t-on appris vendredi 24 avril auprès de la sûreté nationale.

Cette enquête a été déclenchée « par la publication par un individu d'un contenu numérique » portant « atteinte aux systèmes de traitement automatisé des données », a indiqué à l'AFP le porte-parole de la sûreté nationale du Maroc (DGSN), sans autre précision.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous