« Daria Marx : ma vie en gros », un documentaire puissant contre la grossophobie

Publié le

Co-fondatrice du collectif Gras politique, Daria Marx a co-écrit un documentaire montrant son quotidien et celui de ses ami-e-s, vivant la grossophobie dans chaque aspect de leur vie. Komitid l’avait interviewée quelques jours après la sortie du documentaire, sur France 2, encore disponible jusqu’au 26 avril 2020.

Image extraite de « Daria Marx : ma vie en gros » (à droite dans l'image) - Morgane Production
Article Prémium

Co-fondatrice du collectif Gras politique Daria Marx a co-écrit un documentaire montrant son quotidien et celui de ses ami-e-s, vivant la grossophobie dans chaque aspect de leur vie. Une œuvre nécessaire.

Le documentaire Daria Marx : ma vie en gros, commence par une image positive : des corps de personnes grosses, qui dansent, épanouis, sur une musique entraînante au bar La Mutinerie. « Je m'appelle Daria Marx, j'ai 38 ans, je suis grosse pour de vrai », déclame la militante féministe, en détachant les mots de cette première phrase du film.

 

Prononcer le mot « gros / grosse » est déjà une bataille en soit, tant la grossophobie est ancrée dans notre société.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous