Don du sang : le Parti libéral-démocrate et les Verts allemands appellent à la fin de la discrimination

Publié le

En Allemagne, les hommes gays et bis, ainsi que les personnes trans, ne doivent pas avoir eu de relation sexuelle pendant un an s'ils veulent donner leur sang. Le FDP (le parti libéral-démocrate) et les Verts appellent à la fin de la discrimination.

Don du sang LGBT+
Don du sang LGBT+ - rawpixel.com / Shutterstock
Article Prémium

D’après le média LGBT+ allemand queer.de, le FDP et les Verts font pression afin de mettre un terme au traitement discriminatoire qui est réservé aux hommes gays et bis, ainsi qu'aux personnes trans, concernant le don du sang. Pour l'instant, ces personnes doivent justifier d’un an d’abstinence sexuelle pour pourvoir donner leur sang.

« Une période de douze mois sans relations sexuelles pour un don de sang est en fait infondée. »

L’appel à la révision des directives de l'Association médicale allemande est lancé. Il s'agit, plus précisément de la « Directive pour l'extraction du sang et des composants sanguins et pour l'utilisation des produits sanguins », qui est élaborée par l'Association médicale allemande et l'Institut Paul Ehrlich. Ces deux organisations établissent les règles et les conditions selon lesquelles les personnes peuvent donner du sang.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous