« Réduire la tromperie » : Ilga World publie une étude mondiale sur les thérapies de conversion

Publié le

Ilga World, l’Association Internationale des Lesbiennes, Gays, Bis, Trans et Intersexes, a publié un rapport sur les « thérapies de conversion » dans le monde. Signe encourageant : dix pays, dont la France, sont prêts à les interdire

thérapie de conversion
Une publicité américaine pour les thérapies de conversion - DR
Article Prémium

Le 25 février, Ilga World, l’Association Internationale des Lesbiennes, Gays, Bis, Trans et Intersexes, a publié un rapport sur les « thérapies de conversion » dans le monde. Celui-ci dresse un tableau complet de ces pratiques, de leurs facilitateurs, des organismes qui s’y opposent et de la relation des gouvernements à celles-ci. Il souligne aussi « comment, grâce au plaidoyer sans relâche des militant.e.s, des survivant.e.s et des organisations de base, les États et les professionnel.le.s de la santé du monde entier [les] dénoncent. »

Le rapport explore également le vaste domaine des techniques qui ont été utilisées dans le passé, et continuent d'être utilisées aujourd'hui, dans le but de tenter de modifier l'orientation sexuelle des personnes lesbiennes, gays et bisexuel.le.s, ou d'empêcher les jeunes personnes trans de faire leur transition.

Des projets de loi pour les interdire

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous