Un tiers de la Pologne déclarée « zone sans idéologie LGBT », des communes françaises jumelées réagissent… ou pas

Publié le

Un tiers de la Pologne s'est déclarée « sans LGBT ». Les municipalités locales s'engagent à adopter des résolutions contre la « propagande LGBT ». En France, des communes jumelées réagissent… ou pas.

atlas de haine Pologne
Capture d'écran de "l'Atlas de haine"
Article Prémium

Près de 100 gouvernements municipaux en Pologne se sont désormais proclamés « libres de l'idéologie LGBTI ». Les autorités locales de ces régions s'engagent à s'abstenir de tout acte encourageant la tolérance. Elles doivent également éviter d'apporter une aide financière aux ONG œuvrant pour la promotion de l'égalité des droits.

Des activistes ont créé un « Atlas de la haine » (« atlas nienawiści » en polonais) qui recense l'étendue de cette initiative en Pologne.  On peut notamment remarquer qu'elle couvre une superficie supérieure à la taille de la Hongrie.

Mise en garde de l'Union européenne

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous