Croatie : un couple gay géant en carton, personnifiant « le mal de l'année », brûlé durant un carnaval

Publié le

La représentation géante en papier mâché d’un couple gay avec un enfant a été brûlé publiquement lors du carnaval populaire d’Imotski, petite ville conservatrice de Croatie.

Carnaval Imotski/Capture d'écran Youtube @Boško Ćosić foto-video

D’après le média LGBT+ allemand Queer.de, en Croatie, se tenait dimanche 23 février le traditionnel carnaval de rue de la ville d’Imotski. L’évènement a provoqué le scandale pour la communauté LGBT+ : la représentation géante en papier mâché  d’un couple gay s’embrassant a été brûlé publiquement après le défilé. La scène s’est produite à côté d’une église au milieu de la foule qui dansait et chantait au rythme de la fanfare.

« Mal de l’année »

Traditionnellement, pour le carnaval, les participants fabriquent un géant en papier mâché représentant le « mal de l’année ». Cela peut être un politicien mal aimé ou un personnage public qui aurait eu une actualité négative durant l’année. En 2020, c’est donc la communauté LGBT+ qui est visée. Cela est probablement dû au fait que la Croatie a autorisé, au mois de décembre, pour la première fois un couple de même sexe à accueillir un enfant dans leur foyer.

« Mettons le feu à cette famille grotesque et jouons de la musique »

«  Nous restons conservateurs, nous nous en tenons à la tradition. Nous pensons que c’est la meilleure chose. Mettons le feu à cette famille grotesque et jouons de la musique », a déclaré Milivoj Duka, l’organisateur du carnaval.

Le couple gay en papier mâché portait des écharpes et des bijoux aux couleurs du rainbow flag. Quant à l’enfant, son visage était représenté par la photo du député de gauche social-démocrate Nenad Stazic.
Vous pouvez voir la vidéo de la scène choquante de la mise à feu après le défilé du carnaval (le feu commence à 1h41 de la vidéo).

 

Selon l’AFP, l’association croate de parents de même sexe Familles Arc-en-ciel a annoncé qu’elle déposerait une plainte pour « incitation publique à la haine et la violence » pendant le carnaval.

« Les horribles scènes à Imotski ne peuvent en aucun cas être justifiées par la tradition du carnaval », a déclaré Daniel Martinovic, responsable de cette organisation.

Selon un sondage mené par CroL.hr, 63,7 % des 1 400 Croates interrogés sont contre le fait d’autoriser des enfants à être accueillis par des couples de même sexe. Parmi les partisans du plus grand parti au Parlement, le HDZ (L’Union démocratique croate), 86,9 % sont contre les familles homoparentales.

Il y a environ deux semaines, la cour constitutionnelle a décidé que les couples homosexuels pouvaient accueillir des enfants dans leur foyer.