Visé par des attaques homophobes, Pete Buttigieg refuse « les leçons » de morale des pro-Trump

Publié le

Figure de la sphère conservatrice américaine, Rush Limbaugh s'était moqué de Pete Buttigieg, en évoquant « ce type gay qui embrasse son mari sur scène ».

pete buttigieg iowa
Pete Buttigieg en avril 2019 - JStone / Shutterstock
Article Prémium

Le candidat à la primaire démocrate Pete Buttigieg a assuré dimanche n'avoir « aucune leçon » de morale à recevoir de la part des partisans de Donald Trump, après avoir essuyé des attaques homophobes d'un animateur radio proche du président.

« Mon mariage est fidèle, amoureux, sérieux. Je suis fier de mon mariage et de mon mari », a déclaré sur la chaîne Fox, très suivie par les conservateurs, le premier candidat ouvertement gay ayant une chance d'obtenir la nomination d'un grand parti.

« Je n'ai pas de leçons à recevoir sur les valeurs familiales de la part de Rush Limbaugh ou de n'importe quelle personne considérant Donald Trump comme un leader moral autant que politique », a ajouté l'ancien maire de South Bend, une petite ville de l'Indiana.

Le président américain a régulièrement défrayé la chronique, tant pour sa liaison supposée avec une ancienne actrice de films X que pour ses déclarations sexistes sur les femmes.

Figure de la sphère conservatrice

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous