Birmanie : l'ONG Colors Rainbow lance une campagne pour dépénaliser l'homosexualité

Publié le

Les relations homosexuelles restent illégales dans ce pays bouddhiste conservateur, en vertu de lois héritées de l'époque coloniale britannique.

Birmanie
Vue de Rangoun, en Birmanie - Visual Intermezzo / Shutterstock
Article Prémium

Une campagne a été lancée mercredi 22 janvier à Rangoun, à l'approche des élections législatives, pour dépénaliser l'homosexualité et lutter contre la discrimination homophobe, mobilisation qui témoigne d'une affirmation de plus en plus forte de la communauté gay en Birmanie.

Les tabous entourant l'homosexualité ont commencé à s'estomper depuis la dissolution de la junte en 2011 et un premier mariage gay symbolique en 2014.

Quatre ans plus tard, les autorités ont accepté pour la première fois un rassemblement LGBT+ auquel environ 12.000 personnes ont participé.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous