La Ropa, cette méthode qui permet aux deux mères d'avoir un lien biologique avec leur enfant

Publié le

Assez méconnue en France, la Réception d'Ovocytes de la Partenaire (Ropa) permet aux deux parents d'être biologiquement impliqués dans la conception de leur enfant. Témoignages de deux couples de femmes qui y ont eu recours, en Espagne.

Ropa
Camille (à gauche) et Élodie (à droite) ont utilisé la méthode Ropa pour Lucie - Floryane Valdayron pour Komitid
Article Prémium

Si la Procréation Médicalement Assistée (PMA) n'est pas encore ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules en France, elle est autorisée en Espagne, où la méthode Ropa est pratiquée depuis 2010. Assez méconnue dans l'Hexagone, la Réception d'Ovocytes de la Partenaire permet aux deux parents (femmes cis ou personnes trans) d'être biologiquement impliquées dans la conception de leur enfant Témoignages.

Il y a deux ans et demi, après l'échec de leur cinquième Fécondation in Vitro (FIV), une pensée a germé dans l'esprit de Myriam et Marie : l'idée de concevoir un bébé en étant toutes deux impliquées biologiquement. « On en a parlé à la clinique barcelonaise qui nous suivait ; elle nous a dit que ça existait, qu'il s'agissait de la méthode Ropa et qu'elle la pratiquait », raconte Marie. Cette fois, la PMA a marché du premier coup : les épouses sont désormais mères de jumeaux.

Légale depuis 2010 en Espagne, la méthode Ropa est destinée aux couples de femmes mariées. Le principe : prélever les ovocytes de l'une des conjointes pour les féconder avec les spermatozoïdes d'un donneur anonyme avant d'implanter un ou plusieurs des embryons obtenus dans l'utérus de la seconde partenaire. « L’idée de fonder une famille à deux nous a fait très envie, confie Myriam. C’était la possibilité d’avoir un mélange de nous ».

Protocole hormonal

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous