Loi bioéthique, semaine 2 : quand la GPA s'invite dans les débats à l'Assemblée nationale

Publié le

Après une première semaine de débats marquée par le vote en faveur de l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de lesbiennes, la GPA s'est invitée en deuxième semaine.

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale - Elad Rosenberg via Flickr.
Article Prémium

Les parlementaires se sont prononcés en faveur de l’accès aux origines. Ils ont aussi, contre l’avis du gouvernement, voté pour un amendement visant à faciliter la reconnaissance des enfants nés d’une gestation pour autrui.

Après une première semaine de débat marqué par le vote en faveur de l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de lesbiennes, les parlementaires se sont à nouveau penchés sur le projet de loi bioéthique toute la semaine dernière. Le projet couvre des sujets multiples, le temps manque et les échanges se font à marche forcée. En moins de cinq jours d’échanges, les parlementaires ont ainsi évacué les articles 3 et 4 du projet avant de se pencher, en fin de semaine, sur d’autres dispositifs du texte.

Droit d’accès aux origines

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous