PMA : que retenir de la première semaine de débats sur la loi bioéthique ?

Publié le

Depuis le 24 septembre, les député.e.s examinent le projet de loi bioéthique dont l'article premier doit ouvrir l’accès à la PMA pour toutes les femmes. En attendant la reprise des débats mardi 1er octobre, Komitid revient sur les temps forts de la première semaine.

L'hémicycle clairsemé pendant le débat sur la loi bioéthique, le 24 septembre - capture d'écran Assemblée nationale
Article Prémium

Après un passage en commission spéciale, la loi bioéthique continue son chemin et est débattue à l'Assemblée depuis le 24 septembre. L’article premier du texte, qui ouvre la PMA à toutes les femmes, a sans surprise été adopté vendredi dernier par la majorité des parlementaires. Le dispositif sera bel et bien remboursé par la Sécurité sociale mais ne sera pas ouvert aux personnes trans.

« Fin du patriarcat »

D’une bonne tenue, les débats ont été marqués par quelques moments forts. En début de semaine, la droite et l’extrême droite ont sans grande surprise manifesté leur opposition au texte et enchaîné plusieurs sorties homophobes. À gauche, l’intervention de Jean-Luc Mélenchon a été particulièrement remarquée. Rappelant que « la filiation n'a jamais été autre chose qu'un fait social et culturel », virulent vis-à-vis de la droite, le leader de la France Insoumise s’est félicité de « la fin du patriarcat » puisque « des femmes mettront des enfants au monde sans l’autorisation des hommes ».

Frictions dans la majorité

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous