Rues, parcs, jardins… : les personnalités LGBT+ commencent à se faire une place dans l'espace public

Publié le

Metz vote la création d’un jardin Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, en hommage aux deux militantes de Stonewall. Selon l’enquête de Komitid, donner le nom d’une personnalité LGBT militante à une rue ou un jardin est un type de revendication qui fait son chemin parmi les associations.

Inauguration de la Promenade Coccinelle, le 18 mai 2017 - Xavier Héraud
Inauguration de la Promenade Coccinelle, le 18 mai 2017 - Xavier Héraud
Article Prémium

Il y aura bientôt un jardin Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera à Metz. C’est ce que vient de voter le conseil municipal du chef-lieu de la Moselle que Komitid a pu consulter. Le lieu retenu se situe en centre-ville, au niveau de l’Esplanade. « C’est un jardin stylé, à la française », décrit à Komitid Jonathan Schmitt, vice-président de Couleurs Gaies, le Centre LGBT de la ville, à l’origine de cette inititiative.

« Nous avons créé un festival et nous nous sommes rendus compte qu’il y avait une vraie question de mémoire et de sa mise en valeur. Nous avons ensuite lancé une commission avec deux missions : assurer la visibilité dans l’espace public et réfléchir à un monument régional de commémoration », explique le militant messin.

Anniversaire des émeutes de Stonewall

Les noms de Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera ont été choisis en raison du cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall, célébrées cette année. Présentes lors de ces événements qui ont marqué un tournant dans l’histoire du mouvement LGBT+, les deux militantes n’ont ensuite eu de cesse de lutter pour l’émancipation des personnes LGBT+ et des personnes trans en particulier. Netflix a consacré un documentaire (controversé) à la vie et à la mort suspecte de Marsha P. Johnson, décédée en 1992. Sylvia Rivera est, elle, décédée en 2002. Ce n’est pas la première fois que cette dernière donne son nom à un espace public. À New York, l’intersection entre les Christopher Street et Hudson Street se nomme la Sylvia Rivera Way.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.