Dastan, l'activiste gay à la conquête des sept plus hauts sommets du monde

Publié le

Dastan Kasmamytov est le premier Kirghize à avoir fait son coming out gay dans les médias de son pays, qu'il a dû fuir sous les menaces en 2014. Depuis Berlin où il est installé, il lance son nouveau projet, Pink Summits, pour partir à la conquête des sept plus hauts sommets du monde et y arborer fièrement un drapeau LGBT.

Dastan Kasmamytov à Berlin, où il termine ses études - Karolina Spolniewki pour Komitid
Dastan Kasmamytov à Berlin, où il termine ses études - Karolina Spolniewki pour Komitid
Article Prémium

« Qui sommes nous ? Un groupe d'alpinistes gays et badass. » Sur le site de Pink Summits, Dastan, créateur du projet, lève fièrement son drapeau LGBT, debout sur le plus haut sommet du continent australien. L'activiste gay kirghize a déjà vaincu les sommets de l'Elbrouz (5 642 mètres) en Europe et le Mont Kosciuszko (2228 m) en Australie en 2018. D'ici 2022, il aura gravi les pentes du Kilimandjaro (5895 m) en Afrique, de l'Aconcagua (6 962 .) en Amérique du Sud, du Mont Blanc (4 810 m) en Europe, du mont Vinson (4892 m) en Antarctique, du Denali en Amérique du Nord (6190 m)  du Puncak Jaya (4884 m) en Océanie, et pour finir de l'Everest (8848 m) en Asie.

Comme il y a débat entre le Mont Blanc et l'Elbrouz en Europe, et entre Puncak Saya et le Mont Kosciuszko en Océanie, il en grimpera même neuf. Il est fier de dire qu'il sera le premier Centre-Asiatique à réaliser cet exploit. Mais surtout, dit-il, « je veux qu’on arrête de parler de la communauté LGBT uniquement en parlant de discriminations et de violences. Je veux montrer que nous sommes aussi des personnes qui rêvent, et qui accomplissent leurs rêves. »

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous