La Metropolitan Community Church, l'église qui ouvre ses portes aux fidèles LGBT+

Publié le

Les Metropolitan Community Churches sont présentes un peu partout dans le monde sauf en France. Leur particularité ? Elles accordent une importance majeure au principe d'égalité. À ce titre, elles ouvrent grandes leurs portes à la communauté LGBT+. Reportage à Londres.

L'office à la Metropolitan Community Church, à Londres - Marie Roy pour Komitid
Article Prémium

En ce dimanche d'hiver, Londres a des allures de ville fantôme. À quelques encablures de Whitechapel, un bâtiment gris et un peu austère occupe le 145 Stepney Way. Et, même si le lieu tient plus du gymnase scolaire que de l'édifice religieux, c'est pourtant bien ici que la Metropolitan Community Church (MCC) de l'est de Londres a ses quartiers.

À l'intérieur, le sourire de la pasteure, Stacey Ingrassia, accueille les fidèles. Il est 17 heures, et Stacey Ingrassia est en pleins préparatifs pour l'office qui débutera une demi-heure plus tard. Le lieu ressemble à n'importe quelle église : un autel devant une grande croix en bois, une Bible ouverte sur un lutrin. Pourtant, cette MCC n'est pas une église conventionnelle : elle appartient à un réseau bien plus large comptant 233 paroisses dispersées à travers 25 pays et qui ne compte pas moins de 45 000 membres. La particularité de cette église est de donner une importance cruciale au principe d'égalité, à ce titre, la communauté LGBTQ+ y est la bienvenue.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.