TF1: Le CSA saisi par SOS homophobie

Publié le

L'association SOS homophobie dénonce ce qu'elle appelle «deux dérapages homophobes et transphobes sur TF1 en moins de dix jours».

« Sous aucun prétexte, il ne peut être permis d’alimenter des stéréotypes qui nourrissent la haine et la violence dans notre société. » Après la diffusion par TF1 de la parodie de Conchita Wurst et Kendji Girac par l’humoriste Florent Peyre le 28 août puis l’étrange formulation d’une question de Thierry Demaizière à Gareth Thomas le 6 septembre, SOS homophobie a décidé de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), indique l’association dans un communiqué, dans lequel elle précise avoir également « part de sa très profonde émotion » à la chaîne.

Condamnant « avec force les paroles offensantes à l’égard des personnes trans’ et travesties » du clip de Florent Peyre, intitulé « Travelo », jugeant les explications de Florent Peyre et de Thierry Demaizière « peu convaincantes », SOS homophobie rappelle que « ces propos reposent sur les clichés qui donnent naissance et alimentent l’homophobie et la transphobie.

« Alors que notre dernier rapport annuel a montré un enracinement profond des LGBT-phobies (lesbophobie, gayphobie, biphobie et transphobie) en France et que l’été a été marqué par une recrudescence des agressions physiques, il est particulièrement regrettable que la principale chaîne de télévision française permette la diffusion de tels propos. »

Nos derniers articles sur SOS homophobie.

Lire aussi « Pulsions homosexuelles » de Gareth Thomas : L’Association des journalistes LGBT réagit.