Terrains de Jeux: Des crampons, des clichés et des tickets

Publié le

Et aussi un coming-out, un plongeon, une jeune prodige, un peu de comédie musicale, des coupes de cheveux à la Ruby Rose…

LES AFFICHES DE LA SEMAINE
Les Dégommeuses qui arpenteront la Marche des Fiertés, samedi 27 juin, tout en shorts, maillots et crampons, arboreront également ces quatre affiches fort à propos (dont celle ci-dessus).

LE COMING-OUT DE LA SEMAINE
« Pendant longtemps, j’ai dit que j’étais bi. Quand j’ai fait mon coming-out, en privé, auprès de personnes qui le savaient déjà, c’est ce que j’ai dit. Et c’était vrai. Cependant, je n’ai, à cette période de ma vie, aucune intention de séduire des femmes. Je trouve toujours les femmes sublimes, sublimes. Je e pense pas que cela changera. Mais je crois que continuer à affirmer quelque chose qui n’est pas vrai est malhonnête, et je ne veux pas de ça. Désolé, les filles. Je me retire officiellement du marché. Ne me détestez pas trop. » C’est par ces mots, fidèles au cliché du catcheur un brin bateleur et macho, que le catcheur américain Matt Hullum alias « Money » Matt Cage a annoncé, le 18 juin, via Facebook, qu’il est gay. S’il a décidé de parler de son homosexualité, explique-t-il, c’est en raison des rumeurs qui courent derrière son dos, et parce qu’il préfère que l’information vienne de lui.

De façon plus classique, il souligne qu’un poids est tombé de ses épaules : « Je n’ai désormais plus rien a cacher. J’ai passé une grande partie de ma vie à me cacher, à être en dépression parce que je pensais que je ne pouvais sincèrement pas être celui que je voulais être. Je devais joueur la comédie et ce n’étais pas moi. Personne ne devrait avoir à vivre cela. »

LE DÉPART DE LA SEMAINE
Tout a une fin, c’est le titre du post d’au-revoir de Christelle Foucault qui quitte la présidence de la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL) : « Après 10 ans de (bons et) loyaux services, l’heure est venue de quitter la présidence de la FSGL et de voguer vers de nouvelles aventures. Cela aura été sans nul doute une expérience incroyable, faite de rencontres, de défis personnels et collectifs, d’heures de réunions, de voyages aussi et de quelques satisfactions qui auront largement contre-balancés les difficultés. 10 ans de bénévolats et 4 et ½ de présidence m’auront changée et nourri pour longtemps. Au plaisir de vous revoir aux hasards des chemins ». Comme on dit aux skippers : « Bon vent, belle mer ».

LES BADASSES DE LA SEMAINE
C’est BuzzFeed qui le dit en énumérant une liste des joueuses out de la Coupe du monde féminine de football au Canada (jusqu’au 5 juillet). Les Norvégiennes Trine Ronning et Isabell Herlovsen, les Américaines Megan Rapinoe et Abby Wambach ou encore l’Australienne Michelle Heyman qui s’est fait faire une coupe de cheveu inspirée de Ruby Rose (Orange Is The New Black). Magnifique galerie de portraits étayée par les nombreuses photos portées par ces joueuses sur les réseaux sociaux.

L’ÉMISSION DE LA SEMAINE
La femme est-elle l’avenir du football ? Émission, le 22 juin, sur la Radio Télévision Suisse avec Audrey Keysers, co-auteure du livre Foot féminin : la femme est l’avenir du foot, Emilie Jaccard, assistante-doctorante à l’Université de Lausanne, co-auteure d’une étude sur le football féminin et Jean-Philippe Rochat, avocat, ancien secrétaire général du Tribunal arbitral du sport (TAS), vice-président de Swiss-Ski.

L’émission commence par une revue de presse qui rappelle que le football revient de loin, du temps où on l’appelait parfois le football-ballerine. Pas si loin finalement, de ce que l’on peut avoir entendu par ci par là sur les « jolies filles » du football.

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
L’humour des membres de l’équipe nationale norvégienne qui déquillent les préjugés et autres clichés sur le football quand il est pratiqué par des femmes. De la cage au terrain trop grand, aux lesbiennes en grand nombre qui tombent amoureuses des jolies filles.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur L’hilarante vidéo de l’équipe de Norvège pour mettre fin aux clichés sur le foot féminin

La vidéo intégrale (avec sous-titres anglais) :

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Dokument Ramm : Erkjennelsen // Norwegian women’s national squad admit : We suck at football !

LE QUART DE FINALE DE LA SEMAINE
France-Allemagne en quart de finale de la Coupe du monde féminine de football au Canada, vendredi 26 juin, à 22 heures. Un bon vieux classique tant chez les femmes que chez les hommes. Demain, ni plus ni moins que le choc entre la troisième nation du monde, quatrième du dernier mondial 2011 et des Jeux olympiques 2012, et la première nation du monde, championne d’Europe en titre. Match physique, ouvert. La dernière confrontation entre les deux équipes s’était achevée par une victoire des Bleues (2-0) en octobre 2014, mais comme l’ont souligné de nombreuses joueuses, c’était en match amical.

LE TICKET DE LA SEMAINE
L’équipe de France de football est désormais qualifiée pour les Jeux olympiques de Rio 2016 à la faveur de sa qualification, dimanche 21 juin, contre la Corée du Sud (3-0) et de la défaite, mardi, de la Norvège contre l’Angleterre (2-1).

L’ENTRETIEN DE LA SEMAINE
Au lendemain de la qualification de l’équipe de France pour les quarts de finale, Louisa Necib a répondu à la presse. Elle est revenue sur sa convalescence de deux mois (entre mi-février et mi-avril) en raison d’une blessure au genou, en parle sans détour et tord, au passage, le cou à un cliché (encore un) : « Contrairement à ce que l’on dit parfois sur la fraîcheur, je ne pense pas que d’être éloignée des terrains deux mois soit un mal pour un bien. Quand on est blessé ainsi, il faut toujours trois-quatre mois pour revenir. Je ne pense pas d’ailleurs être encore à 100 % ».

Sur l’engouement montant autour de l’équipe, elle répond, réaliste : « Cela fait déjà quelques compétitions que l’on suscite des attentes, que le public espère que nous allions loin. C’est une fierté, un honneur et une motivation supplémentaire de voir les gens derrière nous. Malheureusement, pour l’instant, nous ne sommes pas encore allées au bout ».

L’ENTRETIEN DE LA SEMAINE (2)
Sur GayStarNews, Ben Cohen raconte ses voyages et notamment les Prides auxquelles il a participé. « Je suis sans doute allé à plus de prides que la plupart des gays », s’amuse le rugbyman, militant saute-frontières contre l’homophobie. Il aime celle d’Amsterdam pour le parcours autour des canaux, celle de San Francisco pour l’affluence et, bien sûr, celle de Londres, toujours bien.

LA FIGURINE DE LA SEMAINE
L’arbitre gallois de rugby Nigel Owens, qui est ouvertement gay, a son petit personnage :

LA DERNIÈRE DE LA SEMAINE
98e et dernière représentation de Crouch, Touch, Pause, Engage, pièce de théâtre inspirée de la biographie de Gareth Thomas. Le joueur de rugby out est très fier des comédiens.

LA QUILLE DE LA SEMAINE
Championne un jour, championne toujours. Hommage d’Andre Agassi à sa compagne Steffi Graf.

LE HASHTAG DE LA SEMAINE
Paris a donc rejoint Boston, Hambourg et Rome dans la course à la candidature des Jeux olympiques 2024, mardi 23 juin. Du siège du Comité olympique et sportif français (CNOSF), de nombreux athlètes comme Renaud Lavillenie, champion olympique de perche, détenteur du record du monde (6,16 m) ont posté cette photo sur Twitter.

LE QUART DE FINALE DE LA SEMAINE (2)
24 heures avant leurs homologues du football, les basketteuses françaises sont opposées à la Russie en quart de fnale de l’Euro en Hongrie et en Roumanie, jusqu’au 28 juin. La dernière rencontre entre les deux nations remonte à la demi-finale des Jeux olympiques 2012 surclassée par la France, future championne olympique (81-64).

LE TICKET DE LA SEMAINE (2)
Pour l’équipe de France féminine de rugby à 7 qui a validé son billet pour les Jeux olympiques de Rio 2016 en remportant, dimanche 21 juin, le Tournoi européen de Malemort (Corrèze), victoire en finale contre l’Espagne (20-0).

Les deux équipes – féminine et masculine – seront donc du voyage olympique pour disputer la première compétition de 7 dans dans l’histoire des JO. Le rugby a déjà été une discipline olympique, mais c’était à 15 en 1900, 1908, 1920 et 1924.

Sur 20 Minutes, un entretien avec Marjorie Mayans, joueuse de 15 et de 7, membre des deux équipes de France et du club de Blagnac Saint-Orens. Elle raconte aussi comment concilier sport de haut-niveau et études : elle passera en septembre les repêchages d’un Master 2 de de Sciences Politiques, spécialité politique et sécurité, et l’avenir professionnel.

L’ARTICLE DE LA SEMAINE
Sur Les Nouvelles News (payant), l’histoire de Melissa Moyeux. Cette jeune fille de 16 ans fait partie de la liste des athlètes potentiellement éligibles pour la Major League Baseball qui gère le baseball en Amérique du Nord. Melissa Moyeux qui joue aux Cougars de Montigny-le-Bretonneux et en équipe de France junior participera, en août, à un stage de détection des meilleurs talents européens. « La MLB a toutefois choisi d’être honnête, explique Les Nouvelles News : “Est-il possible que Mayeux soit recrutée ? Sûrement. Est-ce probable ? Sans doute pas, mais le simple fait que Mayeux ait été ajoutée à la liste solidifie son statut de joueuse légitime” (…). Les espoirs européens ne signent généralement pas avant leur 18 ou 19 ans et très peu intègrent finalement la MLB. Depuis 10 ans, seulement deux joueurs européens ont été engagés par des franchises de la Ligue ». La jeune fille a, elle, expliqué : « Je voudrais continuer à jouer au base-ball en France jusqu’à mes 18 ans et ensuite j’aurai la possibilité de partir dans une université américaine ou d’avoir une autre opportunité à l’étranger ».

LE PLONGEON DE LA SEMAINE
On aime décidément beaucoup l’autodérision de Serena Williams, en course à Wimbledon (29 juin-5 juillet) pour un quatrième titre du grand chelem consécutif après l’US Open 2014, l’Australian Open et les Internationaux de France de Roland Garros 2015.

 

LA COMÉDIE MUSICALE DE LA SEMAINE
Excellent goût en musical pour la numéro un mondiale qui a proposé une petite choré sur les réseau sociaux sur l’air de So Long Farewell de La Mélodie du bonheur.

LA CARTE POSTALE DE LA SEMAINE
Vous ne pouvez pas y aller, ceci peut vous donner un petit aperçu de ce majestueux tournoi.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter.