Un parti populiste à la Pride de Londres

Publié le

Pour la première fois, le parti anti-européen et anti-immigration UK Independence Party participera à la Pride de Londres le 27 juin.

[mise à jour, 10h10] Ajout de la réaction de Pride in London.

Un parti qui a fait de l’intolérance sa marque de fabrique a-t-il sa place dans une marche des fiertés ? La question se pose à Londres alors que vient d’être révélé l’ordre de marche du défilé du 27 juin. Parmi les organisations inscrites, le UK Independence Party (UKIP), l’un des rares partis politiques britanniques opposés au mariage pour tou.te.s, souligne PinkNews.

Une pétition a été lancée sur Change.org pour réclamer l’exclusion du groupe de la parade au motif que le UKIP est constamment au cœur de polémiques liées à l’homophobie et la transphobie mais aussi pour islamophobie, xenophobie et racisme. « Pride in London [qui organise la marche des fiertés, ndlr] se réserve le droit d’exclure de ses événements toute organisation dont les politiques ou les responsables ne soutiennent pas les valeurs d’acceptation et d’inclusion que promeut la Pride », indique le site de Pride in London, comme le soulignent les auteur.e.s de la pétition. « Nigel Farage, le chef du UKIP, ne soutient clairement pas les valeurs d’acceptation que promeut la Pride, et le UKIP est un parti politique foncièrement homophobe, transphobe, xenophobe, raciste et misogyne », insiste la pétition.

Pride in London a pour l’instant décidé de permettre au groupe de défiler, au nom de la liberté d’expression. « Nous ne faisons pas de discrimination en fonction de l’affiliation politique », a déclaré l’organisation à PinkNews, précisant néanmoins qu’elle restait à l’écoute de la communauté et de ses réactions.

À Bruxelles, en mai, l’inclusion à la Pride du parti indépendantiste flamand Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) avait fait réagir l’association Rainbow House après des propos très controversés du leader du parti Bart de Wever sur la minorité berbère de la ville d’Anvers (lire Pride de Bruxelles : un parti anti-immigré.e.s peut-il participer à la marche ?).