Pour la première fois, un couple gay s’unit publiquement en Birmanie

Publié le

Les deux hommes avaient tenu secret le lieu de la cérémonie, par peur des représailles dans un pays où les relations entre personnes de même sexe restent criminalisées.

Article Prémium

Dimanche 2 mars, et pour la première fois au Myanmar – ou Birmanie -, un couple gay s’est uni publiquement dans un hôtel haut de gamme de la capitale Rangoun. Revêtus d’un costume traditionnel et de colliers en fleurs de jasmin, Tin Ko Ko (38 ans) et Myo Min Htet (28 ans), militants pour l’égalité des droits, se sont passés la bague au doigt après 10 ans de vie commune et sous les applaudissements d’un parterre de 200 invités.

Leur union n’a aucun statut légal, dans un pays où l’homosexualité reste illégale et où les relations entre personnes de même sexe sont passibles de prison selon des dispositions du Code pénal de l’ère coloniale toujours maintenues comme dans de nombreuses anciennes colonies de l’empire britannique. Cependant, la loi n’est pas toujours appliquée comme à Singapour ou en Malaisie.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous