Ouganda: Le président Museveni a signé la loi antihomosexualité

Publié le

Le texte, qui punit de prison à vie les homosexuel.le.s peut désormais entrer en vigueur dans ce pays d'Afrique de l'Est.

Le Président Yoweri Museveni a signé ce matin la loi antihomosexualité, peut-on lire sur le site du quotidien ougandais New Vision. « Les homosexuels ne sont pas nés comme ça, ils l’ont acquis, a dit en substance le président, qui ajoute : « Aucune étude n’a pu montrer qu’on peut être un homosexuel uniquement de façon innée. Puisque l’acquis en est la cause, j’ai accepté de signer la promulgation de la loi. » Museveni s’exprimait lors de la signature de la loi au palais présidentiel, à Entebbe. Accompagné de ministres, de membres du parlement ougandais et de médecins, le Président a expliqué que des « mercenaires recrutaient des jeunes pour des activités homosexuelles pour recevoir de l’argent. »

La loi, débattue depuis 2009 et qui prévoyait des peines allant jusqu’à la mort, permet de punir de prison à vie les homosexuel.le.s « récidivistes ». Elle encourage la délation, permet de condamner celles et ceux qui aideraient les homos et elle interdit également la « promotion » de l’homosexualité.

Washington avait déjà vivement réagi par la voix d’un porte-parole de Barack Obama, dimanche 16 mars, peu de temps après que Museveni a annoncé son intention de signer la loi, suite aux pressions de son parti. Washington avait notamment récemment averti que l’entrée en vigueur de cette loi « compliquerait (ses) relations » avec Kampala, selon l’AFP. Très récemment, le Nigéria adoptait également une législation renforçant les peines contre les homosexuel.le.s.

Photo DR