Alan Turing, le père de l’informatique moderne, devrait recevoir le pardon du Royaume-Uni à titre posthume

Publié le

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce mathématicien déchiffra le code secret des Allemands. Condamné à la castration chimique pour homosexualité, il se donne la mort en 1954.

L’information publiée par The Guardian devrait ravir tous les geeks de la planète mais aussi et surtout les LGBT. Alan Turing, père de l’informatique moderne, mathématicien de génie, qui aida à déchiffrer le code allemand Enigma durant la Seconde Guerre Mondiale, devrait recevoir le pardon du Royaume-Uni à titre posthume. Après la guerre, celui qui contribua à la victoire des Alliés sur les nazis fut condamné à subir en 1952 une castration chimique parce qu’il était homosexuel. Deux ans plus tard, il se suicide.

LE PARDON POUR 49000 HOMOSEXUELS ?
Vendredi 19 juillet, le gouvernement britannique a indiqué qu’il était prêt à soutenir une proposition de pardon pour Alan Turing. Selon les observateurs, cela marque un changement dans l’attitude du gouvernement qui l’année dernière encore, avait refusé le pardon à 49000 homosexuels qui avaient subi les foudres de la justice et furent condamnés au titre de la loi de 1885 qui pénalisait les actes homosexuels. Parmi eux figure Oscar Wilde. Toujours en 2012, à l’occasion du centenaire de la naissance de Turing, le gouvernement avait refusé de lui accorder son pardon.

Selon un porte parole du gouvernement, le projet de pardon concernant Alan Turing,  pourrait être examiné au mois d’octobre.