La Cour suprême de Californie rejette une nouvelle demande des soutiens de Prop 8

Publié le

Les opposant.e.s à l'égalité des droits multiplient les recours judiciaires pour empêcher les couples de même sexe de se marier.

Les soutiens de Prop 8 espéraient suspendre les mariages de couples de même sexe en Californie, mais la Cour suprême de l’État leur a donné tort hier, lundi 15 juillet. Les opposant.e.s à l’égalité des droits ont tenté de bloquer la reprise des unions en saisissant la Cour suprême fédérale, mais celle-ci a écarté leur requête sans aménité. Une procédure similaire a été menée auprès de la Cour fédérale avec le même résultat.

« Les efforts infondés et à en perdre haleine des quelques groupes anti-homos restants ne changeront pas l’histoire, désormais mue par la justice, la bienséance et la simple humanité, a déclaré Kate Kendell, à la tête du Centre national pour les droits des lesbiennes, rapporte le Los Angeles Times. Le mariage en Californie est là pour de bon. Point. »

La suspension des mariages n’était toutefois pas la seule demande des soutiens de Prop 8. Ils/elles s’en prennent maintenant à la décision du juge fédéral Walker, qui avait estimé en 2010 que Prop 8 est inconstitutionnelle. Pour les partisan.e.s de Prop 8, cette décision ne peut s’appliquer à l’ensemble de l’État de Californie, puisque seuls deux comtés – Los Angeles et Alameda – étaient impliqués dans l’affaire. Tous les autres comtés de l’État devraient donc continuer à être régis par Prop 8. D’autant plus que la Cour suprême fédérale n’a pas formellement déclaré que Prop 8 est inconstitutionnelle – les juges ne se sont prononcé.e.s que sur la forme en indiquant que les soutiens de Prop 8 n’étaient pas en droit de porter plainte.

La Cour suprême de Californie devra se prononcer dans quelques semaines à ce sujet pour décider de la portée géographique de la décision du juge Walker. Pour le gouverneur de l’État, Jerry Brown, la Cour n’est de toute façon pas en droit d’aller à l’encontre de la décision d’un juge fédéral. À l’en croire, la reprise des mariages en Californie ne devrait donc pas être altérée.

Photo Coolcaesar

Suivez Julien Massillon sur Twitter : JulienMsln