Inter-LGBT: qui pour succéder à Nicolas Gougain?

Publié le

Plusieurs noms circulent sur celle ou celui qui succèdera à Nicolas Gougain dans le rôle de porte-parole de l'organisation.

L’Inter-LGBT organisera dans quelques semaines des élections en son sein pour renouveler son Conseil d’administration. Nicolas Gougain (photo ci-dessus), son porte-parole depuis 2010 ne se représenterait pas. Son poste serait donc à pourvoir. « C’est un débat interne », avance ce dernier. Pourtant, l’enjeu ne manquera pas d’intéresser au-delà des quelque 60 associations que compte l’organisation. Ne serait-ce que pour son importance dans le dialogue avec les pouvoirs publics – omniprésente pendant le mariage pour tous, c’est l’Inter-LGBT qui avait été reçue à l’Élysée notamment, au lendemain de la gaffe de François Hollande sur la liberté de conscience.

PROCESSUS UN BRIN COMPLEXE
Le processus qui permet de renouveler le poste de porte-parole est bien réglé, mais un brin complexe. Comme chaque année, les associations membres de l’Inter-LGBT choisiront parmi leurs représentant.e.s des personnes pour intégrer les trois commissions permanentes : Marche, Inter-associative et Politique. Chaque commission procédera ensuite à la désignation de ses deux co-secrétaires. L’un.e des élu.e.s de la commission politique sera ensuite soumis au vote du Conseil, constitué des associations membres de l’Inter-LGBT, pour endosser le rôle de porte-parole. La possibilité d’un tandem paritaire n’est toutefois pas à écarter.

Les autres postes au sein du Conseil d’administration seront également mis aux voix. Il s’agira notamment de trouver quelqu’un pour succéder à l’actuelle présidente, Elodie Segura, qui assure en coulisses le bon fonctionnement de l’association.

CANDIDATURES OFFICIELLES EN SEPTEMBRE
Les candidatures officielles seront dévoilées d’ici le début du mois de septembre. Pour l’heure, quelques noms ont été évoqués pour le rôle très exposé de porte-parole. Seraient pressenti.e.s pour assumer la succession de Nicolas Gougain Laura Leprince d’ID-Trans, Amandine Miguel de Osez le féminisme et Nicolas Rividi, membre du bureau national de HES. Contacté.e.s par Yagg, aucun.e n’a confirmé être officiellement candidat.e pour le moment. Les élections devraient se dérouler à la fin du mois de septembre.

Photo Xavier Héraud

Suivez Julien Massillon sur Twitter : JulienMsln