150 000 manifestants à la « manif pour tous », violences aux Invalides

Publié le

150 000 manifestants ont défilé cet après-midi contre les droits des homosexuels. Comme d'habitude, la journée s'est terminée par des violences entre manifestants et policiers.

150 000 personnes, selon la Préfecture de Police (1 million selon les organisateurs) ont défilé pour protester contre la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Virginie Merle-Tellenne, alias Frigide Barjot, ne s’est finalement pas rendue à la manifestation. Partis de quatre lieux différents de Paris en début d’après-midi, les cortèges se sont retrouvés sur l’esplanade des Invalides en fin d’après-midi.

A l’issue de la manifestation, Ludovine de la Rochère, président de la manif pour tous, a indiqué qu’il y aurait d’autres actions. Xavier Bongibault, a lui été copieusement sifflé par la foule lorsqu’il a évoqué la proposition d’union civile chère à son amie Frigide Barjot.

CIVITAS ET LES EXTREMISTES
Civitas a défilé à part, de la place Catroux (XVIIè) la place de l’Opéra. Dans le cortège, ce type de pancartes :

En milieu de journée, des militants identitaires ont investi le toit du siège du Parti Socialiste, rue de Solférino. Ils y ont déployé une banderole indiquant « Hollande démission », avant d’être délogés par les policiers.

4500 policiers avaient été mobilisés. 96 personnes ont été interpellés. 39 d’entre elles ont été placées en garde à vue.

Après la dispersion officielle de la manifestation, 400 à 500 militants d’extrême-droite ont investi les Invalides et ont affronté les CRS. Voir les images d’iTélé ci-dessous.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Manifestants et casseurs s’en sont également pris aux journalistes, comme en témoigne Julien Arnaud d’iTélé :

Un photographe de l’AFP a été légèrement blessé. En fin de soirée, les affrontements continuaient toujours.