«Manif pour tous», entre affiche de trop et faux articles [le Lab]

Publié le

Incapable de résister à un «bon» mot ou à un détournement censé être amusant, la «Manif pour tous» pourrait bien être – enfin – allée trop loin, et pas simplement aux yeux des personnes LGBT.

Incapable de résister à un « bon » mot ou à un détournement censé être amusant, la « Manif pour tous » pourrait bien être – enfin – allée trop loin, et pas simplement aux yeux des personnes LGBT. Pour Olivier Duhamel, éditorialiste du Lab, c’est l’« Appel du 18 mai » qui fait déborder la coupe. Libre aux opposant-e-s au mariage pour tous de continuer à manifester malgré la promulgation de la loi, écrit-il en substance, « mais que les organisateurs de cette manifestation appellent à la mobilisation en singeant l’appel du général de Gaulle en août 1940, voilà qui franchit les bornes, sinon du droit, en tout cas de la décence et du respect des autres ».

« Se souviennent-ils que De Gaulle, en voyage à New York durant la guerre, dit à Mendès France qu’à Londres il n’y avait “que les mal foutus, les bancals, les juifs, les francs-maçons”, et qu’il aurait pu ajouter les homosexuels…, s’interroge l’éditorialiste.

« Ont-ils conscience de la comparaison qu’ils suggèrent ainsi entre 1940 et 2013 ? Les défenseurs du droit des homosexuels à se marier sont traités comme des étrangers occupant notre pays, des nazis pourchassant les juifs. »

Le Lab relève aussi que l’arrestation d’un anti vendredi 17 mai a été montée en épingle, avec notamment la mise en ligne d’un faux site TF1, d’un faux article du Monde et d’un faux tweet d’i>Télé.

À lire sur le Lab (affiche et faux articles).

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter : judeinparis