Mariage pour tous: la loi est promulguée

Publié le

Le décret de promulgation a été signé hier, dans la foulée de la validation par le Conseil constitutionnel. La loi n°2013-404 est donc datée du 17 mai, date symbolique s'il en est.

François Hollande n’a pas perdu de temps, cette fois : la loi Taubira ouvrant le mariage et, partant, l’adoption aux couples de même sexe a été publiée ce matin au Journal officiel. Le décret de promulgation a été signé hier, dans la foulée de la validation par le Conseil constitutionnel. La loi n°2013-404 est donc datée du 17 mai, date symbolique s’il en est. Une jolie façon, peut-être, de faire oublier, avec le temps, les conditions difficiles dans lesquelles elle a été adoptée.

Les mairies se préparent à accueillir ces mariages, de nombreux dossiers ont déjà été distribués – mais pas reçus tant que la loi n’était pas promulguée –, et certaines font déjà savoir qu’elles sont prêtes, à l’instar de celle du IIIe arrondissement de Paris. « Afin de permettre une application immédiate de la Loi, Pierre Aidenbaum, Maire du 3e, ouvrira de nouveaux créneaux horaires (notamment le samedi après-midi), peut-on lire sur son site.“Tous les élus de la majorité se sont engagés à se libérer afin de prendre en charge toutes les cérémonies. Nous avons célébré solennellement les premiers Pacs à la mairie du 3e, je serai heureux d’y célébrer des mariages de couple de même sexe. Evidemment, ces nouveaux créneaux seront ouverts à l’ensemble des couples.” »

Le premier mariage « officiel » devrait être celui de Vincent Autin, président de la LGP Montpellier, et de son compagnon Bruno. Il sera célébré le 29 mai à l’Hôtel de Ville de Montpellier par Hélène Mandroux, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, comme cela avait été annoncé il y a plusieurs mois. Mais il y a fort à parier que d’autres cérémonies auront lieu dans d’autres mairies de France en même temps.

Voir aussi :
Guide du mariage : quels droits et quels devoirs pour les couples qui se disent « oui » ?
« Journée pluvieuse, journée heureuse ! », par Gami

Illustration Journal officiel

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter : judeinparis