Sondage: que pensent les Français-es de la «Manif pour tous»?

Publié le

Pour 64% des personnes interrogées par l'Ifop pour l'association In and Outside, «l'homosexualité pose un problème» aux manifestant-e-s.

Alors que les organisateurs/trices de la manifestation anti-égalité, dite « Manif pour tous », qui se tiendra à Paris dimanche 13 janvier, annoncent une participation record, à la hauteur de ce que la France a connu en 1984 autour de l’« école libre », In and Outside, l’association LGBT des HEC a voulu savoir ce que les Français-es pensent vraiment de ce rassemblement. Est-il représentatif ? La mobilisation des « anti » influe-t-elle sur leur opinion ?

« MOTIVATIONS HOMOPHOBES »
Première grande leçon du sondage réalisé par l’Ifop pour l’association : pour 64 % des personnes interrogées, « l’homosexualité pose un problème » aux manifestant-e-s. « Les Français-es ne sont pas dupes du caractère homophobe et des motivations homophobes de celles et ceux qui vont manifester », commente Vincent Viollain, le président d’In and Outside. Elles estiment à 57 % qu’ils/elles « défendent les intérêts de la famille » et à 59 % qu’ils/elles ne défendent pas une vision moderne de la société.

« Toutes les catégories de la population, y compris celles qui sont opposées au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption, estiment qu’il y a un caractère homophobe », remarque Vincent Viollain.

FAIBLE SOUTIEN
Les sondé-e-s ne sont que 25 % à soutenir la manifestation de dimanche, et 14 % à ressentir une « sympathie » pour le rassemblement.

« C’est le plus faible score pour un mouvement social en 20 ans, commente Vincent Viollain. D’habitude les Français-es soutiennent majoritairement les manifestant-e-s, c’est une composante de notre culture, il s’agit donc d’un mouvement très organisé mais marginal au regard des Français-es. »

32 % des personnes interrogées sont hostiles à ou ne soutiennent pas la « manif pour tous » et 29 % y sont indifférentes. Le soutien ou la sympathie à la manifestation le plus marqué concerne les personnes âgées de 65 ans et plus (54 %), les sympathisants de droite (62 %) et les catholiques pratiquant-e-s (71 %).

« Les Français-es dans leur majorité aspirent à dépassionner le débat, ils/elles souhaitent que l’esprit de justice et d’égalité républicaine puissent ouvrir le mariage à nos concitoyen-ne-s homosexuel-le-s, ils/elles ne soutiennent pas les manifestant-e-s et sont conscient-e-s du rôle que l’homophobie joue dans leur démarche, cela montre que ce mouvement pourtant très médiatique est déconnecté de ce que pensent les Français-es », souligne Vincent Viollain.

61 % POUR LE MARIAGE POUR TOUS LES COUPLES
Enfin, 61 % des personnes interrogées pensent que les couples homosexuels devraient avoir le droit de se marier, 47 % qu’ils devraient pouvoir adopter en tant que couple. Pour Vincent Viollain, « cela montre que l’opinion des gens n’est pas modifiée par la surmédiatisation des anti-mariage, une majorité de Français-es demeure favorable à l’égalité des droits, c’est un phénomène désormais très enraciné ».

« On note aussi une forte adhésion au projet de loi des personnes qui ont voté pour François Hollande à la présidentielle », précise le président d’In and Outside. Ce qui vient confirmer les déclarations de Najat Vallaud-Belkacem qui soutient qu’un référendum n’est pas nécessaire, les Français-es s’étant prononcé-e-s le 6 mai.

L’enquête a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 8 au 9 janvier auprès d’un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Lire aussi Manif anti-mariage du 13 : derrière Barjot, la puissance des réseaux cathos

Photo Yagg

Toutes les infos sur les rassemblements pour l’égalité des droits partout en France.

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter : judeinparis