L’égalité des droits parmi les mesures prioritaires de François Hollande

Publié le

François Hollande, le candidat socialiste à l'élection présidentielle, a présente ce matin sa feuille de route pour la première année de son mandat - s'il est élu, bien sûr. Avec l'ouverture du mariage et de l'adoption à tous les couples.

François Hollande, le candidat socialiste à l’élection présidentielle, a présente ce matin sa feuille de route pour la première année de son mandat – s’il est élu, bien sûr. Parmi les mesures qui seraient soumises au Parlement dès cette première année, l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples.

C’est le fameux engagement 31, rappelé par Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, lors du Meeting LGBT pour l’Égalité organisé samedi dernier aux Folies Bergère à Paris par le collectif rassemblant les associations membres de l’Inter-LGBT, de la Federation LGBT et de la Coordination InterPride France (voir notre reportage et l’intervention de Najat Vallaud-Belkacem, qui sera par ailleurs en chat sur Yagg le 12 avril).

Le projet de loi serait déposé dans la 3e partie de cette première année, entre août 2012 et juin 2013. La promesse est rangée dans une rubrique « Garantir les droits de chacun » :

GARANTIR LES DROITS DE CHACUN

1 Droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples

2 Droit de finir sa vie dans la dignité

La toute première mesure serait la réduction de la rémunération du chef de l’État et des membres du gouvernement de 30 %, par décret (donc sans attendre l’aval du Parlement). Viennent ensuite le pouvoir d’achat, la place de la France dans le monde, la lutte contre les injustices (hors égalité des droits) – « fixation d’un éventail maximal de 1 à 20 pour les rémunérations dans les entreprises publiques » (par décret), « circulaire sur la lutte contre les “délits de faciès” lors des contrôles d’identité » –, le gel d’une partie des dépenses dans l’attente de la publication (dans la semaine du 24 juin) par la Cour des comptes du Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, la réforme fiscale (avec la tranche d’imposition à 75 % au-delà d’1 million d’euros), l’assainissement des activités bancaires, l’emploi, un débat sur la « transition énergétique », l’Éducation nationale, l’accès au logement, l’égalité des droits (voir ci-dessus). La liste s’achève sur le renforcement de la démocratie et la défense des principes de la République (laïcité, indépendance de la Justice, non-cumul des mandats…).

Photo Aude Guerrucci (François Hollande lors du meeting du 29 mars à Mont de Marsan)