Déportation homosexuelle: «Pour un sujet aussi controversé, il s’agit d’être aussi précis que possible»

Publié le

Jean-Luc Schwab des «Oublié-e-s» de la mémoire revient sur les propos de Christian Vanneste et apporte des précisions sur les chiffres et les recherches historiques.

Article Prémium

Jean-Luc Schwab est secrétaire général des « Oublié-e-s » de la mémoire, une association LGBT mémorielle qui œuvre pour la connaissance et la reconnaissance de la déportation pour motif d’homosexualité. Il est également le co-auteur avec Rudolf Brazda d’Itinéraire d’un triangle rose (Florent Massot). Pour Yagg, il revient sur les propos de Christian Vanneste niant la déportation des homosexuels en France durant la Seconde guerre mondiale et apporte des précisions sur les chiffres et les recherches historiques. À noter que dans le cadre de son congrès national qui se tiendra ce week-end à Nancy, l’association proposera « une conférence sur l’état le plus récent des connaissances en matière de déportation des homosexuels français, indique-t-elle dans un communiqué, avec une mise à jour des données remontant à 2007 et l’occasion, à l’aide d’exemples concrets, d’approfondir les particularismes français sur le sujet ». Quand Christian Vanneste dit qu’« en dehors des trois départements annexés, il n’y a pas…

Pour continuer la lecture de cet article :

Vous avez déjà un accès ?

Identifiez-vous

Centre de préférences de confidentialité