SOS homophobie entre en campagne

Publié le

L'association interpelle les candidat-e-s tout en fêtant la Saint-Valentin.

Demain, à l’occasion de la Saint-Valentin, SOS homophobie organise sa première action de médiatisation en amont de l’élection présidentielle. Des militant-e-s sillonneront les rues de Paris pour passer la bague au doigt des passant-e-s. L’action se terminera à 19h sur le parvis de l’Hôtel de Ville. L’association invite toutes celles et tous ceux qui revendiquent le droit des couples homos à se marier à se joindre à ce rassemblement, où des couples de même sexe se passeront à leur tout la bague au doigt (les célibataires sont les bienvenu-e-s et pourront trouver un-e partenaire sur place).

D’autres actions suivront chaque semaine, qui s’inscrivent dans la mobilisation de SOS homophobie tout au long de la campagne présidentielle et s’articulent autour du questionnaire que l’association a envoyé aux candidat-e-s. Les 12 questions :

1. Légaliserez-vous le droit au mariage dans sa forme actuelle pour les couples de même sexe ?
2. Instaurerez-vous l’égalité des droits dans l’accès à la parentalité pour toutes et tous ?
3. Ajouterez-vous l’identité de genre aux critères de discrimination reconnus par la loi ?
4. Porterez-vous le délai de prescriptions pour les injures dans le cadre privé à 12 mois ?
5. Inclurez-vous explicitement l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans les motifs ouvrant droit au statut de réfugié-e ?
6. Donnerez-vous les moyens à un organisme public de lutter efficacement contre l’homophobie et la transphobie sur Internet ?
7. Ouvrirez-vous le don du sang aux homosexuels ?
8. Mettrez-vous en place un plan national de prévention spécifique sur la santé sexuelle des lesbiennes ?
9. Inclurez-vous dans les programmes scolaires la sensibilisation à la diversité des relations amoureuses et à la question du genre, et ce dès l’école primaire ?
10. Formerez-vous vous le personnel de l’Aide sociale à l’enfance pour qu’il détecte l’homophobie et la transphobie dont peuvent être victimes les adolescent-e-s dans leur famille ?
11. Demanderez-vous officiellement aux entreprises de mettre en place des formations de lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBT au travail ?
12. Inscrirez-vous dans la formation initiale des agent-e-s de la fonction publique un module de sensibilisation à l’homophobie et à la transphobie ?

Pour chaque question, SOS homophobie demande le délai de mise en œuvre en cas de réponse positive et les propositions des candidats en cas de réponse négative. À suivre…