Don du sang: Le Dr Calot a été suspendu

Publié le

Après ses propos homophobes et transphobes, le médecin de l'EFS a été suspendu, malgré des excuses lapidaires.

L’Établissement français du sang (EFS) avait promis mercredi que des « décisions » seraient prises après les propos transphobes et homophobes du Dr Jean-Pierre Calot, chef de service chargé du prélèvement pour la région Midi-Pyrénées (lire Dr Jean-Pierre Calot (EFS) : « Un vagin est fait pour avoir des rapports sexuels, un anus non »). Aujourd’hui, l’organisme a annoncé à Yagg que le médecin a été « suspendu suite à ses propos », une procédure « rare et grave », tient à souligner Jean-Marc Ouazan, directeur de la communication de l’EFS.

Pourrait-il être réintégré dans ses fonctions à terme ? « Nos salariés sont régis par des contrats de droit privé, ce ne sont pas des fonctionnaires, précise Jean-Marc Ouazan. Une procédure juridique est en cours. Le droit du travail nous pousse à respecter les droits individuels des personnes. Nous ne voulons pas le stigmatiser, même s’il a stigmatisé d’autres personnes. » Pas de réponse sur l’avenir du médecin au sein de l’EFS, donc.

Le Dr Jean-Pierre Calot a toutefois été contacté hier par les journalistes de Carré d’info, qui avait publié l’interview qui a fait scandale. Il leur a indiqué qu’il « s’excuse des propos qu’il a pu tenir », mais il n’a pas commenté la position de l’EFS à son égard. Pas sûr que ces lapidaires excuses suffisent à contenter les nombreuses associations qui ont réagi à ses déclarations.

Act Up-Paris dénonce ainsi « des propos écœurants » et voit dans la personne du Dr Jean-Pierre Calot un homme « haineux » et « bête ». AEC Toulouse pointe du doigt sa « représentation de [la] sexualité [des personnes LGBT] », tandis que le collectif Tous Receveurs Tous Donneurs (TRTD) ne voit dans ses déclarations qu’un « condensé de stéréotypes homophobes et transphobes et de contre-vérités médicales en matière d’IST ». Le collectif demande par ailleurs à l’EFS de « ne plus confier la direction d’une région à une personne visiblement aveuglée par ses préjugés ».

Il faudra attendre la fin de la procédure interne à l’EFS pour savoir si d’autres sanctions seront prises à l’encontre du docteur Jean-Pierre Calot ou s’il retrouvera ses responsabilités.

La pétition du collectif TRTD pour l’ouverture du don du sang aux homosexuels

Débat sur Newsring : Faut-il autoriser les homosexuels à donner leur sang ?

Photo Toulouse Infos