Pension de réversion: L’Inter-LGBT demande à être reçue par Valérie Pécresse, Roselyne Bachelot et Marie-Anne Montchamp

Publié le

La pétition lancée avec AllOut.org aurait réuni 8000 signatures récoltées en 48 heures.

inter-lgbtForte de 8000 signatures récoltées en 48 heures par la pétition lancée avec AllOut.org pour obtenir l’ouverture du droit à la pension de réversion aux couples pacsés, l’Inter-LGBT demande à être reçue par Valérie Pécresse, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État, Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, et Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’État auprès de cette dernière, avant le début de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2012, le 25 octobre prochain, à l’Assemblée nationale.

« Aujourd’hui, les amendements déposés par les député-e-s en amont des travaux de la commission des affaires sociales demeurent irrecevables sans un soutien de la part du gouvernement en vertu de l’article 40 de la Constitution, remarque l’Inter-LGBT dans la lettre qu’elle leur a envoyée. Nicolas Sarkozy, alors en campagne présidentielle, s’était engagé à plusieurs reprises en 2007 en faveur de cette disposition. Aussi, nous vous demandons de soutenir pleinement ces amendements afin de pouvoir mettre fin à cette discrimination entre les couples. »

La semaine dernière, l’Inter-LGBT avait envoyé aux présidents des différents groupes politiques de l’Assemblée nationale une proposition d’amendement au projet de loi (lire Pension de réversion des couples pacsés : L’Inter-LGBT propose un amendement au PLFSS 2012), qui prévoit d’ajouter, lorsque le terme « conjoint » est employé, l’expression « ou son partenaire survivant d’un pacte civil de solidarité ».

Pour signer la pétition, rendez-vous sur AllOut.org.