Malgré l’interdiction, la Slavic Gay Pride, prévue samedi à Minsk, est maintenue

Publié le

Après la Baltic Pride vient la Slavic Pride. Elle aussi est organisée dans une ville différente tous les ans. Et elle aussi a dû mal à se tenir sereinement, ce qui la rend encore plus essentielle.

SlavicPride10Après la Baltic Pride vient la Slavic Pride. Elle aussi est organisée dans une ville différente tous les ans. Et elle aussi a du mal à se tenir sereinement, ce qui la rend encore plus essentielle.

« UNE OBSCURE LOI »
L’édition 2010 – la deuxième, après une première tentative avortée l’an dernier, à Moscou – doit avoir lieu à Minsk, en Biélorussie, ce samedi 15 mai. La date a été choisie pour coïncider avec la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie du 17 mai. Mais la mairie de Minsk n’a pas autorisé le rassemblement. Selon GayRussia.ru, la municipalité fonde son refus sur « une obscure loi selon laquelle les rassemblements publics ne sont pas autorisés près des passages piétons souterrains et des stations de métro ».

Les organisateurs ont néanmoins fait savoir que la Slavic Pride se tiendrait malgré tout et qu’ils comptaient faire appel. « Nous sommes prêts à saisir le Comité des droits de l’Homme des Nations Unies, a déclaré Sergei Androsenko, l’un des organisateurs, cité par GayRussia.ru. Le comité d’organisation de la Slavic Pride étudie deux possibilités pour l’événement de samedi : une manifestation devant le Comité exécutif de la Ville de Minsk ou à côté de l’Administration présidentielle. La décision sera prise la veille de l’événement. »

Outre la marche, sont prévus des expositions, des fêtes, des séminaires et la projection, pour la première fois dans une société postsoviétique, du film Beyond Gay – Marcher pour la liberté, de Bob Christie.

UNE « INTERDICTION ABSURDE »…
Pour Nikolai Alekseev, co-organisateur représentant la Russie, l’interdiction est « absurde » : « Il y a déjà eu des marches et des défilés utilisant le même trajet ».

Le Comité Idaho, à l’origine de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, a apporté son soutien aux organisateurs de la Slavic Pride. Dans un communiqué, le Comité Idaho rappelle que « la Biélorussie a signé le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) qui garantit la liberté de rassemblement à tous les citoyens ».

« La Biélorussie n’est pas membre du Conseil de l’Europe et aucun recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme n’est donc possible, souligne le Comité Idaho, qui a demandé au député socialiste Jérôme Lambert, président du groupe d’amitié entre la France et la Biélorussie d’aborder la question de cette interdiction avec la délégation de parlementaires biélorusses actuellement en visite en France.

… CONDAMNÉE PAR LE COMITÉ IDAHO ET L’ILGA-EUROPE
« Nous condamnons fermement la décision des autorités biélorusses qui est en contradiction avec le traité des Nations Unies ratifié par la République de Biélorussie, estime Louis-Georges Tin, président du Comité Idaho. De plus, nous appelons les diplomaties européennes représentées à Minsk de surveiller et de soutenir les organisateurs de cet événement. »

De son côté, l’Ilga-Europe souligne que la Biélorussie est engagée dans le Partenariat oriental avec l’Union européenne, en vertu duquel le pays s’est engagé à promouvoir la démocratie, le respect des droits humains et le développement de la société civile : « L’Ilga-Europe demande aux autorités de la Ville de Minsk de revoir leur décision, d’autoriser la marche de la Slavic Pride à se tenir comme prévu et d’assurer la sécurité des participant-e-s. »

En 2009, la première édition de la Slavic Pride s’était tenue à Moscou, à la même date que l’Eurovision. Interdite par le maire de Moscou, la marche s’était soldée par l’arrestation de 32 participant-e-s en majorité russes et biélorusses, libérés le lendemain (voir ci-dessous le reportage de France 3).


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur La Slavic Gay Pride interdite et réprimée.

Envie de plus d’infos Yagg ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg !