L’Inter-LGBT doit rencontrer aujourd’hui Luc Chatel et Valérie Pécresse

Publié le

L'Inter-LGBT sera reçue aujourd'hui par Luc Chatel et Valérie Pécresse. Des échanges que l'association veut "francs et sans concession".

L’Inter-LGBT sera reçue aujourd’hui, dans la même journée, par Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, et par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour des échanges que l’association espère « francs et sans concession », annonce-t-elle dans un communiqué de presse.

« LE BAISER DE LA LUNE »
La rencontre avec Luc Chatel permettra à l’association, accompagnée d’autres représentants d’associations membres, telles que SOS homophobie et Contact, de revenir fermement sur le cas du film d’animation Le Baiser de la Lune, destiné à servir d’outil pédagogique auprès des classes de CM1/CM2 pour sensibiliser les écoliers à l’homophobie. Le ministre, interrogé sur cette question le 3 février dernier au micro de RMC, avait déclaré : « je dis oui à la lutte contre l’homophobie, oui à la lutte contre les discriminations, oui à la sensibilisation de nos lycéens et de nos collégiens, mais je pense que traiter ces sujets en primaire, ça me semble prématuré (…) ce film n’a pas vocation a être projeté en primaire » (lire notre article).

« IL FAUT AGIR TRÈS TÔT »
« Pour l’Inter-LGBT, il n’est jamais prématuré de lutter contre la formation des préjugés et des stéréotypes et c’est justement très tôt qu’il faut agir, insiste l’association dans son communiqué. Il ne saurait y avoir de hiérarchie entre les différentes façons d’aimer, qu’elles soient hétérosexuelles ou homosexuelles. (…) Considérer comme prématurée l’évocation de la relation amoureuse entre deux personnes de même sexe ne revient pas seulement à la regarder comme inférieure à la relation affective hétérosexuelle, mais aussi à trouver choquante cette évocation devant des enfants, bref à justifier que l’homosexualité soit encore emprunte d’opprobre et de rejet ».