« Les condamnés » ou les témoins masqués de l’homophobie dans le monde

Publié le

Philippe Castetbon présente le livre et l'expo "Les condamnés", galerie de portraits de gays qui vivent dans des pays où l'homosexualité est punie par la loi. Un projet original et fort.

« Dans mon pays, ma sexualité est un crime ». C’est le sous-titre du livre Les condamnés, signé du journaliste et photographe Philippe Castetbon. La démarche est originale : Philippe, au hasard de ses pérégrinations sur les sites de rencontres gays, découvre des profils d’utilisateurs qui vivent dans des pays où l’homosexualité est condamnée par la loi. Intrigué par les subterfuges dont usent ces hommes réduits à la clandestinité pour s’afficher sur le net tout en restant anonymes (visages à moitié cachés, etc.), il décide d’aller plus loin, de les contacter pour en savoir davantage sur leur vie. Le projet d’un livre prend alors forme…

MORCEAUX DE VIE
Les condamnés
est un livre fort : derrière les images à la fois poétiques et terribles se dessinent des morceaux de vie qui racontent la peur, l’humiliation, le mensonge, le poids des religions, des traditions, de la famille. Pour celles et ceux qui s’étonneraient de l’absence de lesbiennes, l’auteur s’en explique dans l’avant-propos : « Je n’ai pas souhaité me tourner vers les associations locales ou internationales car je voulais rester dans le strict cadre de la rencontre sur internet. Ce qui explique l’absence de portraits de lesbiennes. L’échange avec chacun étant basé sur la confiance au regard du risque pris pour accepter de participer à ce projet, je ne pouvais mentir et, en me faisant passer pour une femme, m’inscrire sur un site de rencontres pour lesbiennes ».

Yagg a rencontré Philippe Castetbon à la mairie du IIIe arrondissement de Paris où se tient l’exposition liée au livre :
httpv://www.youtube.com/watch?v=wTTo0PGkues
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez ici.

Les condamnés – Dans mon pays, ma sexualité est un crime, de Philippe Castetbon (H&O), 116 p., 16€.

L’exposition se tient à la mairie du IIIe arrondissement de Paris, jusqu’au 25 février. Une table ronde intitulée « État des lieux de l’homophobie dans le monde : discrimination d’État et discrimination individuelle » y est organisée le 24 février, à 19h. Plus d’infos ici.

Envie de plus d’infos Yagg ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.