La cour d’appel de Montpellier revient sur le caractère homophobe d’une agression

Publié le

En septembre dernier, à Montpellier, deux hommes étaient victimes d'une agression. Quatre mois plus tard, la cour d'appel de la ville est revenue sur le caractère homophobe de celle-ci.

La cour d’appel de Montpellier a rendu son jugement le 29 janvier dernier au sujet d’une agression dont ont été victimes deux hommes, revenant sur son caractère discriminatoire que le parquet de la ville reconnaissait quelques mois plus tôt.

AGRESSION À COUPS DE MARTEAU
L’histoire commence le 23 septembre dernier lorsque deux hommes se font violemment agresser à 22h dans un jardin public, le Jardin du Peyrou… à coups de marteau ! Les deux agresseurs sont jeunes, ils n’ont que 15 ans.

Déférés au parquet de Montpellier, ils ont été condamnés en première instance à deux ans de prison dont un an ferme pour violence en réunion avec arme. La circonstance aggravante d’agression homophobe était alors retenue.

Suite à cette décision de justice, les avocats des agresseurs ont fait appel et il y a quelques jours, la cour d’appel a rendu son jugement, confirmant les peines prononcées mais ne retenant plus la circonstance aggravante d’agression homophobe.

« COLÈRE ET INTERROGATIONS »
« C’est avec colère et interrogations que la Lesbian & Gay Pride Montpellier LR et l’association Chemin des Cimes accueillent ce verdict ! », écrivent dans un communiqué les deux associations qui soutiennent les victimes , « nous entendons réagir et protester avec fermeté à ce jeu de ni oui ni non ! ».

Affaire à suivre.

Envie de plus d’infos Yagg ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Centre de préférences de confidentialité